«

»

Nov 23

Sur la Police Communautaire de Guerrero – Mexique

La Police Communautaire de Guerrero au Mexique: vers la nécessité du peuple á gérer sa propre justice et sécurité.

Agencia SubVersiones

 Photo : Agence Subversiones

« Un des principaux facteurs qui a fait surgir le Système de Sécurité, de Justice et de Rééducation Communautaire a été l’ inefficacité et la corruption du système de sécurité publique de l’Etat. La grande vague de violence qui toucha  les chemins de la Montagne et de la Costa Chica de Guerrero dans les années 80 et début des années 90, a entraîné la mobilisation et l’organisation des habitants pour la combattre. De ce fait, les organisations et les sociétés de production,  principalement celles du café, ont aussi été affectées par l’insécurité dans le transport de leurs produits et de leurs ressources économiques.

Les personnes touchées par le problème d’insécurité et coupées de leurs droits fondamentaux, aidées par des organisations sociales et par l’Église locale, ont décidé de former des assemblés populaires pour tenter de remédier à ce problème.Trois grandes assemblées ont eut lieu en 1995.

Il a donc été décidé de créer la Police Communautaire , intégrée par des volontaires sans salaire, pour parcourir les chemins oú avaient lieu les délits et ,dans le cas nécessaire, arrêter les délinquants pour les mettre à la disposition de l’autorité.

Avec la présence de la Police Communautaire, la délinquance a diminué de manière considerable. Cependant le problème n’a pas pu être éradiqué du fait que l’inefficacité et la corruption des autorités, chargées d’appliquer et d’administrer la justice, a été d’avantage mise en évidence. Pour cette raison en 1998 nous avons décidé de nous doter de nos propres autorités régionales pour la procuration et l’application de la justice ( CRAC).

Les personnes qui sont jugées, par la Coordination Régionale, réparent leur faute en effectuant du travail social en faveur des communautés intégrées dans le système. Les condamnés travaillent 15 jours dans une communauté et après ils sont transférés dans une autre communauté. Ceci jusqu’à ce qu’ils finissent la durée de travail qui leur a été consignée. Dans les communautés ils sont surveillés par la Police Communautaire, nourris par la communauté et  la population est principalement chargée de la rééducation, c’est à dire de discuter avec eux pour les emmener á réfléchir sur leur conduite. Ce processus vise la réintégration des individus dans une société qui apprend à accepter ceux qui ont échoué. La présence publique des condamnés est un exemple pour inviter les autres à ne pas commettre les mêmes erreurs et à fortifier dans leur conscience l’idée qu’il existe une autorité compétente et une justice effective.  La rééducation est un élément nouveau qui date depuis 1998,  lorsque nous avons décidé de ne plus remettre les délinquants au Ministère Public. « 

( Pour plus d’informations visitez le site web de la CRAC-PC. Une version en français est disponible. Vous pouvez aussi visiter le site de l’Agence de Communication indépendante Subversiones  qui a fait un grand travail de recherche et de journalisme sur le sujet. )

Après 16 ans de lutte pour consolider un système de justice adapté aux besoins, aux usages et aux coutumes des peuples indigènes de la montagne et de la « Costa Chica » de Guerrero au Mexique, la Coordination Régionale des Autorités Communautaires- Police Communautaire (CRAC-PC) est confrontée à de nouveaux défis: la menace de nouveaux projets miniers et la traque de l’Etat. Cependant, elle fortifie son organisation et elle propose de nouvelles options pour le peuple centrées dans l’éducation et le développement de projets productifs.

Le père Toño de la communauté de Buenavista, nous parle un peu de cette expérience d’autodétermination des peuples indigènes au Mexique pendant la célébration du 16eme anniversaire de la CRAC- PC.

Interview réalisé en espagnol par l’Agence de Comunication Subversiones et produit avec l’aide de Fréquences Latines: (13min)

      CRAC Policia comunitaria Entrevista al padre toño

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.frequences-latines.com/sur-la-police-communautaire-de-guerrero-mexique/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>