«

»

Fév 04

Coup d’Etat au Venezuela : le Parlement Européen reconnaît Guaidó comme président


Par 439 voix pour, 104 contre et 88 abstentions, l’institution de l’Union européenne soutient une résolution qui légitime la tentative de coup d’Etat au Venezuela.

Il devient plus nécessaire pour la gauche européenne de se mobiliser contre cette avancée de l’impérialisme en Amérique latine et au Venezuela, sans pour autant donner de soutien politique au gouvernement de Nicolás Maduro, à la merci de l’impérialisme états-unien !


Photo: Frederick Florin / AFP

Lors d’une décision qui s’inscrit clairement dans la politique de coup d’Etat menée par les Etats-Unis au Venezuela, le Parlement européen a décidé jeudi de voter la reconnaissance de Juan Guaidó comme « président intérimaire légitime » du Venezuela.

Les groupes parlementaires conservateurs, libéraux et sociaux-démocrates européens ont approuvé cette résolution : « Le Parlement européen reconnaît Juan Guaidó comme le président intérimaire légitime de la République bolivarienne du Venezuela selon la Constitution vénézuélienne (…) et exprime son soutien absolu à sa feuille de route ».

Les députés européens espagnols d’Izquierda Unida et de Podemos ont voté contre la résolution au nom du groupe de l’Izquierda Unitaria, ainsi que ceux d’Equo, ICV, BNG et ERC, regroupés dans le groupe des Verts. Les radicaux et socialistes français ont préféré l’abstention.

« J’ai parlé au téléphone avec le Président Guaidó, notre seul interlocuteur, pour l’assurer du soutien du Parlement européen », a déclaré le Président du Parlement européen, Antonio Tajani.

« Le Parlement européen est la première institution européenne à reconnaître Juan Guaidó, nous encourageons les autres institutions à le faire dès que possible », a également déclaré Tajani après le vote.

Les députés disent avoir pris cette décision car Nicolás Maduro « a publiquement rejeté la possibilité d’organiser de nouvelles élections présidentielles », une condition imposée par l’Union européenne. L’UE avait lancé en fin de semaine dernière un ultimatum à Maduro, exigeant qu’il convoque des élections dans les 8 jours. S’il ne le faisait pas, ils reconnaîtraient officiellement l’autoproclamé Juan Guaidó. C’est ce qui s’est passé aujourd’hui.

L’UE propose à présent de créer un « groupe de contact » international, dans le but d’assurer la convocation d’ »élections présidentielles libres, transparentes et crédibles, selon un calendrier convenu, dans des conditions égales pour tous les acteurs, la transparence et la présence d’observateurs internationaux ».

Des dirigeants de l’Union européenne ont également demandé la libération des journalistes de l’agence espagnole EFE, emprisonnés au Venezuela hier. L’appel à la libération immédiate des journalistes sert cependant à justifier la tentative de coup d’État.

Cette résolution constitue un pas en avant dans l’offensive du coup d’État au Venezuela et dans l’intensification de l’ingérence de l’impérialisme dans ce pays et dans toute la région. L’Union européenne qui entretient d’excellentes relations avec des régimes bonapartistes répressifs comme celui d’Erdogan en Turquie, ou avec des monarchies dictatoriales comme l’Arabie saoudite, responsable du meurtre et du démembrement de journalistes d’opposition, prétend parler au nom de la défense de la « démocratie » et de la « liberté ».

Source: Révolution Permanente

Lien Permanent pour cet article : https://www.frequences-latines.com/coup-detat-au-venezuela-le-parlement-europeen-reconnait-guaido-comme-president/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>