«

»

Fév 21

Bolivie: 2ème anniversaire d’un référendum bafoué par Evo Morales


Il y a deux ans, les Boliviens répondaient «non» à la possibilité d’un quatrième mandat pour l’actuel président, Evo Morales. Un résultat négatif que ce dernier a choisi d’ignorer : il compte se représenter en 2020. De La Paz à Paris, des Boliviens protestent.


Photo: Libération

Le «21F» ou 21 février 2016, l’actuel président bolivien Evo Morales (MAS, Mouvement pour le socialisme) avait lancé un référendum sur une possible réforme constitutionnelle. Selon la Constitution bolivienne, un référendum, qu’importe le résultat, est au-dessus de toute décision ou opinion.

L’idée de cette consultation historique était de lui permettre de briguer un quatrième mandat de cinq ans en modifiant la Constitution de 2009, qui n’en autorise que deux. Avec 84% de participation, le «non» l’avait emporté à 53,3%, chose qu’Evo Morales a finalement décidé d’ignorer. Il devrait se présenter aux élections en 2019.

Deux ans après ce référendum, ce dernier occupe toujours les mémoires et pas seulement en Bolivie. A Londres, Madrid, Milan ou Paris, des groupes de militants se rassemblent pour crier leurs droits et appeler à l’éviction d’Evo Morales des hautes sphères du pouvoir.

D’origine rurale et modeste, Evo Morales se revendique comme le premier président amérindien du pays et a été depuis le début particulièrement soutenu par le monde paysan. Lors de son élection, pour les Boliviens comme pour le monde entier, il avait cette image de «défenseur de la Pachamama», de représentant des autochtones et de l’environnement.

 

Source: Libération

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.frequences-latines.com/bolivie-2eme-anniversaire-dun-referendum-bafoue-par-evo-morales/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>